The Blue Beetle

Publié le par Tony Lariviere - Daniel Tesmoingt

Jean-Michel Ferragatti nous propose une nouvelle contribution des plus instructives...

Les admirateurs américains inconditionnels de Jack Kirby connaissent sa biographie dans les moindres détails.

Ils savent donc que les débuts de leur idole coïncident avec ceux du comic. De ce fait, Jack Kirby a travaillé pour quasiment tous les éditeurs (grands et petits) de la période du golden age sous son propre nom ou au travers d’une multitude d’alias.

C’est ainsi qu’en janvier 1970 il signe du nom de Charles Nicolas la version comic strip de« The Blue Beetle » destinée à la publication en syndication pour le marché des journaux par le Fox Feature Syndicate.

 

                              Image reprise du site de Jon Berk consacré à Victor Fox

 

Mais peu d’admirateur français de Jack Kirby savent que le travail de cette période à été publié en France.

C’est le 24 mars 1940 (soit a peine trois mois après le début du comic strip de« The Blue Beetle » aux USA) que sort le numéro 251 (spécial vacances de Pâques de 16 pages) de l’hebdomadaire Hurrah ! des Editions Mondiales.

 Le bandeau d’accroche annonce : Contenant les 2 nouvelles grandes histoires : Le Fantôme d’Acier - Le Surhomme -

 

                            Scan de la couverture du Hurrah ! n° 251 des Editions Mondiales

 

Le Surhomme est la traduction française de la première aventure de « Amazing Man », le héros de Bill Everett, publié dans Amazing Man Comics numéro 5 (septembre 1939) de l’éditeur Centaur.

Le Fantôme d’Acier est lui la traduction, comme vous l’aurez compris, du comic strip de« The Blue Beetle ».

Ce numéro 251 contient une pleine page N & B de 28cm x 38 cm qui est constituée de remontage des bandes de comic strip.

 

                 Scan de la page Le Fantôme d’Acier du Hurrah ! n° 251 des Editions Mondiales

Le style de Kirby est parfaitement reconnaissable.

A partir du numéro 252 et jusqu’au numéro 326 Le Fantôme d’Acier apparaîtra dans l’hebdomadaire avec bien des vicissitudes que ne concerna pas Jack Kirby.

En effet, le numéro numéro 261 marque la fin de sa collaboration sur le titre (en France tout du moins).

Pour le plaisir du fan, les pages entre le numéro 252 et le numéro 261 sont en couleurs.

Je ne sais pas à ce jour si la version originale était en couleur ou si le travail de colorisation provient des Editions Mondiales.

 

 

           Scan de la page Le Fantôme d’Acier du Hurrah ! n° 252 des Editions Mondiales

 

Nous pouvons d’ailleurs remarquer que l’image originale retrouvée sur le site de Jon Berk figure dans la publication française.

 

Détails d’un scan de la page Le Fantôme d’Acier du Hurrah ! n° 253 des Editions Mondiales

 

Dernière précision pour les fans qui souhaiteraient retrouver les travaux du grand Jack en français.

Les numéros de l’hebdomadaire Hurrah ! sont très recherchés des collectionneurs, surtout ceux d’avant guerre.

Ils sont donc rares et chers.

Cependant après guerre les Editions Mondiales ont par soucis d’économie (de papier et de leur finance) réédités sous forme de Récit Complet (RC) de nombreuses séries qui étaient publiées dans leurs hebdomadaires.

Le Fantôme d’Acier n’échappe pas à cette politique et c’est pourquoi il est possible de retrouver une partie des bandes publiées dans Hurrah ! (celles du numéro 251 au 256) dans le RC à l’italienne « Le Fantôme d’Acier » publié dans la collection « Les grandes aventures » daté du 2ème trimestre 1946.

 

 Scan de la couverture du fascicule Le Fantôme d’Acier de la Collection Grandes Aventures des Editions Mondiales

 

 Beaucoup plus facile d’accès, ce fascicule présente deux désavantages :

  -  sa taille, 28 cm x 16 cm fait que le dessin perd beaucoup par rapport aux superbes planches grand format de l’hebdomadaire ;

-  seule la couverture est en couleur et là encore, le dessin perd beaucoup par rapport à la version publiée dans l’hebdomadaire.

 

 Scan de la première page de Le Fantôme d’Acier de la Collection Grandes Aventures des Editions Mondiales

Nous pouvons donc conclure, avec certitude, de cet exposé que les premiers travaux imprimés en français de Jack Kirby datent de mars 1940.

Bonne chasse aux fans.

J-M F

Publié dans jack-kirby

Commenter cet article

Sylviane 10/01/2007 08:54

Salut bonne année et merci pour ce blog consacré à un J.K. qui a contribué à l'histoire du neuvième art.