infos

Publié le par Tony Lariviere - Daniel Tesmoingt

Marvel, à travers ses titres ‘Marvel Milestone : Rawhide Kid & Two-Gun Kid’ et ‘Marvel Western : Kid Colt & Arizona Girl’, ‘Marvel Western : Western Legend’ a réalisé quelques rééditions de western des personnages tels Kid Colt, Rawhide Kid, et Two-Gun Kid, l’occasion de retrouver Jack Kirby (encré par l’excellent Dick Ayers) dans un domaine qui lui convenait bien.  Dommage toutefois que le récit de l’origine de Rawhide Kid se retrouve plusieurs fois réédité dans ces différents titres.

 

 

Jack Kirby’s Galactic Bounty Hunters sort chez Marvel, dans la subdivision Icon.

 

Lisa Kirby (fille du King), Michael Thibodeaux (ancien encreur de Kirby chez Pacific Comics), Steve Robertson et Richard French ont pris le pari de réaliser une série BD (bien qu’ils avaient envisagés d’en faire un dessin animé) en s’inspirant d’ébauches de personnages créés par Jack Kirby, et qui devaient à l’origine apparaître dans la série ‘Captain Victory and the Galactic Rangers’ chez Pacific Comics dans les années 80 !

Imaginez une petite famille tranquille, dont le père (Jack Berkley) est un écrivain connu, racontant les exploits de héros (super-héros même) intergalactiques : Mainframe, Skylla, Tyr et Garm, soit les Galactic Bounty Hunters.  Imaginez qu’un jour, le fils (Garrett), qui veut devenir le plus grand des magiciens, découvre que son père est, en réalité, le héros Mainframe, mais… à la retraite, dirons-nous !  Et ajoutons à cela le retour de vilains, qui bien entendu s’en prennent à la famille du héros… et voilà, malgré lui, Mainframe de retour en action !

 

Ce premier épisode, d’une série prévue en 6 numéros, est bien dans la lignée de ce que Jack Kirby aurait pu nous produire.  Michael Thibodeaux, dans son style graphique qui nous rappelle les belles années 80 et les éditions indépendantes (dont sa série ‘The Last of the Viking Heroes’), encré par Karl Kesel et Scott Hanna (pour amener un peu de modernisme dans l’illustration), nous livre un travail agréable, parfois fort emprunté à la référence Kirby, lisible, mais sans grande surprise.  Le scénario, bien que ‘déjà vu’, est amené de façon agréable et originale.  Et puis surtout, on annonce le retour de ‘Captain Victory’ !  Notons encore que la couverture est en fait un montage partant de dessins de Kirby, avec probablement un décor (et autres ajouts) réalisé par Thibodeaux, et encrage de Kesel.

 

Finalement, le plus incroyable dans cette production, c’est de voir l’univers d’une création indépendante de Kirby publié chez Marvel !

 

 

 

 

(Daniel Tesmoingt)

Publié dans jack-kirby

Commenter cet article